Territoire

Le Centre Culturel Régional de Charleroi couvre une zone composée de 12 communes (Courcelles, Châtelet, Pont-à-Celles, Les-Bons-Villers, Seneffe, Montigny-le-Tilleul, Gerpinnes, Aiseau-Presles, Fleurus, Farciennes, Fontaine-l'Évêque et Charleroi) aux profils sociologiques contrastés: urbaines et rurales, industrielles et résidentielles, parfois plus tournées vers La Louvière, Namur ou le Brabant Wallon que vers Charleroi... Un territoire hybride, marqué par son histoire ouvrière mais ouvert sur le monde et qui a fait le pari de la culture comme moteur de redéploiement.


Un pays noir et vert
L'imaginaire au Pays de Charleroi se nourrit d’usines, de terrils, de cultures métissées, de stations de métros fantômes, d’un Ring improbable qui défigure tout sur son passage, de béton... Mais aussi de nature, de grands espaces, de vieilles briques et d’une série de richesses insoupçonnées! Cette diversité constitue une source d’inspiration intarissable et un capital cognitif à transformer en ressource spécifique.


Un projet à construire ensemble
Afin d’encourager les projets fédérateurs et rassembleurs, le CCRC entend s’appuyer sur la vivacité du tissu associatif et culturel afin d’inventer de nouveaux espaces de concertation, de nouvelles formes de travail collectif et laisser l’imagination prendre le pouvoir!

Pour en savoir plus sur les caractéristiques de l'arrondissement de Charleroi, les documents du rapport du développement culturel et territorial de Charleroi sont en ligne


J'ai des maintes cités,
Contemplé les merveilles,
Leurs palais tant vantés
Aux splendeurs sans pareilles,
De ces beaux monuments,
Admirant la structure,
Je regrettais nos champs,
Et leur verte parure,
Qu'annonce le printemps.

Pays de Charleroi,
C'est toi que je préfère,
Le plus beau coin de terre,
A mes yeux, oui, c'est toi,
A mes yeux, oui, c'est toi.

Extrait de « Pays de Charleroi », chanson de Jacques Bertrand.