Lieu

L’Eden, bâtiment construit en 1885 par l’architecte carolo Auguste Cador est le premier théâtre de la région bâti en matériau durable. Sous le nom d'« Eden- Théâtre », la salle accueille des troupes permanentes d’opérettes, des opéras-comiques, des drames, des comédies et du vaudeville.

De l'ancien …
En 1892, l’illustre Sarah Bernhardt vient y jouer La Dame aux Camélias. La petite histoire raconte que l’actrice se serait foulé la cheville sur la scène et n’aurait plus jamais voulu revenir dans la cité carolorégienne pour cette raison. Plus tard, pour ne pas confondre le lieu avec le cinéma Eden situé dans le Palais du Peuple, la population carolo rebaptise la salle « Ancien Eden ».

Incapable de continuer à gérer sa salle, Auguste Cador convainc la Province de Hainaut de racheter l’Eden. Le lieu accueille pendant plusieurs décennies un public nombreux et la brasserie ne désemplit pas. Pendant la seconde guerre mondiale, l’Eden sert même de quartier général aux alliés venus libérer Charleroi. Mais, à la fin des années 50, la salle tombe peu à peu en désuétude… On n’y donne plus guère que des combats de catch et de boxe et quelques spectacles de variétés. La Province de Hainaut finit par transformer le lieu en école: la brasserie devient d’abord une bibliothèque puis est scindée pour accueillir des classes tandis que la grande salle se mue en gymnase.

Au début des années 90, la Province quitte progressivement l’Eden pour installer ses élèves à la Samaritaine et dans d’autres implantations. La petite équipe de la Maison de la Culture saisit alors sa chance et investit une partie des lieux en septembre 1992. La boucle est bouclée: l’Eden retrouve son affectation originelle. Mais si la salle de spectacle peut fonctionner, la partie administrative du bâtiment est complètement mérulée. Il faut tout reconstruire.


… Au nouvel Eden
En juin 1996, l’Eden ferme à nouveau ses portes pour entamer d’importants travaux de rénovation. Le projet architectural est confié aux architectes Pierre et Pablo Lhoas. Le bâtiment intègre également une œuvre du sculpteur Marc Feulien. L’inauguration a lieu en grandes pompes le 23 septembre 1997, à l’occasion de l’ouverture du troisième festival Charleroi bis-ARTS. À l’intérieur, en plus des bureaux de la partie administrative, se trouvent une salle de spectacle d’une capacité de 350 places assises ou 700 debout et une Brasserie.

En 2012, l'équipe décide de se lancer dans un nouveau chantier de rénovation afin que le lieu corresponde au plus près à l’esprit du projet. Pour l’aider dans cette vaste entreprise, elle s’est entourée d’une série d’artistes associés: Georgios Maillis (Architecte), Patrick Everaert (Plasticien), ELNINO 76 (street artist) et Harrisson (graphiste).

En 2014, les rénovations se poursuivent afin de rendre plus visible, à l’extérieur, ce qui se passe à l’intérieur du bâtiment. De nouvelles portes vitrées sont installées dans le but d’augmenter la porosité entre in et out. Dans la même optique, des panneaux d’affichages, conçus par les Mathurins, sont également installés sur les différents murs extérieurs de l’Eden. Les dernières améliorations en cours ne sont pas ostensibles pour nos publics puisqu’elles concernent les loges. Celles-ci font l’objet début 2015 d’un grand travail de rénovation.