La Walbanie, j’en suis baba

Un fils de notre temps

Ödön von Horváth / Benoit Verhaert / Théâtre de la Chute

Partagez
Un fils de notre temps, théâtre, allemagne, armée, père, histoire, actualité, société, Eden - Centre culturel de Charleroi

Allemagne, fin des années 30. Fraîchement engagé dans l’armée nazie, un jeune chômeur s’oppose à son père devenu pacifiste, comme toute sa génération après la guerre 14-18. 

Adaptée d’un roman d’Odön von Horváth, la pièce du Théâtre de la Chute s’inscrit dans l’esthétique expressionniste en vogue de l’époque. L’atmosphère y est étrange, tantôt angoissante, tantôt absurde. 

C’est un récit entre réalité et fantasmagorie faisant écho au désarroi d’une certaine jeunesse perdue et sans repère dans un monde qui ne tourne plus rond.

Un spectacle percutant qui met en évidence la troublante résonance de ce texte prémonitoire, publié en 1938, avec notre actualité !  

NOVEMBRE
15 ➔ 18
20:00 75′

15 / 10 €
10 € (groupe)

Centre Culturel de Charleroi
Boulevard Jacques Bertrand 1
6000 Charleroi

lu 1520:00T
ma 1620:00T
me 1720:00T
je 1820:00T

Je n’ai pas de pays natal et bien entendu je n’en souffre aucunement. Je me réjouis au contraire de ce manque d’enracinement, car il me libère d’une sentimentalité inutile. Le concept de patrie, falsifiée par le nationalisme, m’est étranger. Ma patrie c’est le peuple. Notre pays c’est l’esprit.

Ödön von Horvàth
Cédric Cerbera (qui incarne Le fils) raconte sa rencontre avec le roman

Vous aimerez aussi...

Violence and son, Jean-Michel Van den Eeyden, théatre de l'ancre, Eden, centre culturel de charleroi
Spectacle

Violence and Son

Avec sincérité et mordant, cette création coup de poing explore les amours adolescentes, la brûlante question du consentement et la brutalité de la vie ! Liam,

Lire plus »
Portrait sans paysage, nimis groupe, théatre, spectacle, ancre charleroi, eden centre culturel de Charleroi
Spectacle

Portraits sans paysage

Après Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu, le Nimis Groupe interroge cette fois les dispositifs d’enfermement des étrangers et les rouages du

Lire plus »

La presse en parle...