VE 03.02 - 18:00 : Inauguration de la Grande Fabrique du Carnaval

Et toi, quel est ton nom ?

PECA

Partagez

Table des matières

Le PECA

Le Parcours d’Éducation Culturelle et Artistique, ou PECA, est un processus s’inscrivant dans le Pacte pour un Enseignement d’Excellence. Ce dernier a notamment pour piliers l’intensification du décloisonnement entre l’enseignement et la culture, le renouvellement de l’alliance culture-école, une meilleure intégration des arts dans les politiques éducatives, et un accès à l’art et la culture pour tous les élèves.

Dans ce cadre, le PECA traduit la reconnaissance de l’importance de la culture dans les apprentissages. Il a pour objectif de renforcer l’éducation culturelle et artistique des enfants, tout au long de leur scolarité. Cette éducation se fait à travers différents modes d’expression (française et corporelle, musicale, et plastique) et invite les élèves à acquérir des connaissances théoriques (histoire de l’art,…), à pratiquer l’art et la culture (créer, concevoir,…) et à rencontrer des artistes, des œuvres, des opérateurs culturels (visites culturelles,…).

Ainsi, le Parcours d’Education Culturelle et Artistique (PECA)  se définit  comme l’ensemble des connaissances acquises,  des pratiques expérimentées et des rencontres vécues par l’élève,  dans les domaines de la Culture et des Arts, tout au long de sa scolarité, de la maternelle à la fin du secondaire. Il rencontre donc un objectif de continuité tout au long du parcours scolaire, d’expériences et de pratiques culturelles à l’école et hors cadre scolaire, l’implication de l’élève dans la construction de son parcours, ainsi que la transversalité et la transdisciplinarité.

Sa mise en œuvre s’appuie sur des collaborations entre équipes pédagogiques et acteurs artistiques et culturels. De telles collaborations sont déjà en place, mais il s’agit de les généraliser à l’échelle du territoire de la FWB.

 

Pour plus d’informations

Le consortium

Le PECA implique de favoriser et de développer les collaborations entre des équipes pédagogiques et des opérateurs artistiques et culturels. Pour coordonner ces collaborations en bonne intelligence, chaque bassin scolaire s’est vu doté d’un consortium de médiation culturelle. Chaque consortium a établi, sur base d’une analyse du territoire, un plan d’actions afin de mettre le PECA en application dans son bassin scolaire.

Le bassin scolaire Hainaut Sud se compose de 23 communes : Aiseau-Presles, Anderlues, Beaumont, Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi, Châtelet, Chimay, Courcelles, Erquelinnes, Farciennes, Fleurus, Fontaine-l’Evêque, Froidchapelle, Gerpinnes, Ham-sur-Heure/Nalinnes, Les Bons Villers, Lobbes, Merbes-le-Château, Momignies, Montigny-le-Tilleul, Pont-à-Celles, Sivry-Rance et Thuin. Il comprend également 341 écoles maternelles et primaires, vers lesquelles sont destinées en priorité les projets PECA.

Pour couvrir toutes ces communes, le consortium est composé d’opérateurs culturels territoriaux, mais aussi de médiation culturelle et artistique ou encore spécialisés dans une ou plusieurs disciplines artistiques. Dans le cadre de la Convention signée pour trois ans avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, le consortium est composé de :

Tel que défini dans la convention, le rôle du consortium est d’impulser et d’organiser la coopération au sein de la zone entre les acteurs de l’enseignement et de la culture au bénéfice de la médiation scolaire. Ses actions sont consignées dans un plan d’actions/intentions. Parmi ces actions :

  • Des actions dans les écoles, comme la Rentrée en Musique : une série de petits concerts, gratuits, par des artistes amateurs ou professionnels, dans les cours de récréation ou devant les écoles, lors de la rentrée scolaire de septembre, afin de rendre ce moment plus joyeux, léger et convivial. En septembre 2021, plusieurs communes se sont prêtées au jeu, comme Charleroi, Gerpinnes, Pont-à-Celles ou encore Momignies.
  • Des mallettes pédagogiques thématiques rassemblant des propositions disciplinaires variées (livres, reproductions d’une œuvre, fiches d’activités créatives, matière audio-visuelle). L’avantage de ce matériel est de permettre aux enseignant·e·s de se lancer de manière quasi autonome dans la sensibilisation culturelle et artistique, en classe. Ces mallettes sont à destination de deux tranches d’âge : 3/5 ans et 5/8 ans. Elles couvrent cinq thématiques : émotions, nature (ville/campagne et faune/flore), saisons, et portrait (apprendre à se connaître et connaître son environnement).
  • La mise en place d’une plateforme territoriale composée d’enseignant·e·s-relais PECA, de référent·e·s culturel·le·s des réseaux d’enseignement, de représentant·e·s des écoles de l’Enseignement secondaire artistique à horaires réduits (ESAHR) et Écoles supérieures des Arts (ESA), d’un·e représentant·e de la cellule Culture-Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et de représentant·e·s des opérateurs culturels actifs dans l’offre territoriale et la médiation à destination de l’enseignement.

Soutien financier à des projets PECA – bassin Hainaut Sud

En complément aux dispositifs de financements existant à la Fédération Wallonie Bruxelles, le consortium PECA Hainaut Sud met en place un soutien financier à des projets permettant la rencontre entre des élèves et des productions, pratiques, lieux et/ou intervenant.es culturels ou artistiques.

  • Une ou plusieurs classes de maternelle ou de primaire
  • Dont les élèves ne bénéficient pas d’un autre projet financé dans le cadre du PECA pour l’année scolaire 2022-2023

Une partie de l’enveloppe sera réservée aux écoles considérées comme prioritaires par la FWB sur base des critères suivants :

  • ISE inférieur à 8
  • Pas d’opérateur culturel reconnu à proximité
  • Pas ou peu d’activités culturelles recensées

De 500 à 3000€ par projet, pour une enveloppe totale de 50 000€.

Le consortium se réserve la possibilité de n’accorder qu’une partie du montant demandé après analyse de la demande.

Une école peut introduire plusieurs projets mais le montant accordé ne dépassera pas 3000€ pour une même école.

Le projet :

  • S’inscrit dans le cadre du PECA en permettant la rencontre entre des élèves et des œuvres, artistes et/ou lieux culturels.
  • fait intervenir un ou plusieurs partenaires culturels (à entendre au sens large : opérateur culturel, artiste, association…)
  • ne rentre pas dans le cadre d’un autre financement possible.*

 

*Les projets pouvant bénéficier d’une autre source de financement seront contactés par le consortium afin de les informer sur ces autres possibilités.

Les projets seront analysés sur base des critères suivants :

  • La qualité de l’accompagnement mis en place autour de l’activité culturelle/artistique : cohérence, plus-value pour les élèves, inscription dans une dynamique de parcours, mise en pratique et/ou appropriation de connaissances nouvelles par les élèves…
  • L’implication de l’équipe pédagogique dans le projet
  • La dimension exploratoire du projet : projet neuf ou projet mené pour la première fois dans une école, développement d’un nouvel axe dans un projet existant, …
  • L’adéquation du budget prévu avec le nombre d’activités et d’élèves concernés en tenant compte d’une juste rémunération des intervenants.

 

La prise en charge d’une partie du financement du projet par l’école sera considérée comme un plus.

Dans l’attribution des enveloppes, le consortium sera attentif à :

  • La mixité des partenaires culturels/artistiques
  • Une répartition équitable au niveau géographique et entre les différents réseaux d’enseignement

Les dossiers doivent être renvoyés pour le lundi 28 novembre 2022 au plus tard.

Le jury se réunira la semaine du 5 décembre. La sélection sera établie et communiquée aux candidats la semaine du 12 décembre.

Les projets doivent avoir lieu entre janvier et juillet 2023

Remplir le dossier de candidature

Les écoles sélectionnées devront signer une convention

Une partie du montant sera versé au préalable (75%) ; le solde sera versé à la réception des pièces justificatives et de l’évaluation, au plus tard le 15 juillet 2023.

Plusieurs personnes peuvent vous aider à construire un projet ou un dossier et/ou vous conseiller sur un projet ou dossier en cours. N’hésitez pas à les contacter.

 

Compléter le dossier