À la one again

L’Eden interroge le futur… avec vous ?

Partagez

Le samedi 27 janvier, dès 9h30, l’équipe de l’Eden vous attend – citoyens, partenaires associatifs, acteurs socio-culturels carolos pour venir débattre des enjeux du Centre culturel à l’horizon 2020-2025. On vous explique pourquoi…

Passages obligés

Pour pouvoir proposer aux carolos – et donc, à vous – une offre culturelle à la fois riche, diversifiée et accessible au plus grand nombre, un centre culturel bénéficie de subventions. Notamment de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des pouvoirs locaux (Ville, province). Sans entrer dans les détails, celles-ci sont liées au type de reconnaissance obtenue par le centre culturel (action culturelle générale, action culturelle intensifiée en fonction de la taille du territoire, plus éventuelle spécialisation en diffusion des arts de la scène ou encore en expression et créativité…) et fixées par un contrat-programme, conformément au décret en vigueur.

Évidemment, élaborer un tel contrat-programme ne s’improvise pas un soir sur un coin de table. Ce cheminement prend du temps, une méthodologie doit être respectée. Celle-ci est globalement découpée comme ceci : un important travail d’auto-évaluation, une analyse partagée du territoire – la formulation d’enjeux de société communs et enfin, la mise en œuvre du projet d’action culturelle, passage obligé que chaque centre culturel va appréhender selon son histoire, son contexte et son territoire, autrement dit tout ce qui fonde sa singularité.

 

Sonder le territoire

C’est dans ce contexte que l’équipe du centre culturel invite citoyens, partenaires associatifs et acteurs socio-culturels carolos à venir le samedi 27 janvier. L’objectif ? Débattre des enjeux que l’Eden déploiera à l’horizon 2020-2025 (période du prochain contrat-programme) sur les districts de Charleroi. Les participants ne partiront pas de zéro. Sonder le territoire, écouter les forces vives comme les signaux faibles, repérer les besoins des publics-cibles, identifier les ressources mais aussi les obstacles et les manques… – ce processus est constamment appliqué par l’Eden pour construire sa programmation, évaluer ses actions, réfléchir à des partenariats, etc.

À plusieurs reprises, cette démarche d’analyse partagée du territoire s’est aussi traduite par des actions spécifiques. « En 2011 pour commencer, lorsque j’ai candidaté pour prendre la tête du centre culturel, se souvient Fabrice Laurent. Ma note d’orientation n’avait pas été rédigée en vase clos mais était le fruit de mon expérience sur le terrain de l’éducation permanente ainsi que d’entretiens menés auprès des acteurs culturels de Charleroi. Ensuite, avec l’équipe de l’Eden, nous avons ouvert grand les portes et fenêtres du lieu pour écouter les associations et artistes carolos et progressivement construire avec eux notre programmation ; ce qui a notamment favorisé l’émergence des cultures et pratiques urbaines, dont l’emprunte est significative sur notre territoire. »

 

Produire de l’intelligence collective

Les nombreuses conférences, rencontres, débats – et bien sûr la Charleroi Academy – ont également nourri la réflexion de l’Eden par la collecte de toute une série d’infos sur Charleroi et son écosystème. Tout comme la psychanalyse du Pays Noir menée par l’ANPU, l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine. « Par leur méthodologie d’entretiens et de balades exploratoires dans les districts, ainsi que par les opérations divan où des psychanalystes urbains ont fait remplir des questionnaires chinois aux carolos pour mieux comprendre leur représentation de leur ville, les membres de l’ANPU ont véritablement couché Charleroi sur le divan dans une forme de psychanalyse de son territoire mais aussi de son histoire. Se faisant, ils ont récolté quantité de données intéressantes sur la ville et ses habitants », commente Fabrice Laurent.

La prochaine étape d’analyse partagée du territoire ? « Elle aura lieu samedi prochain, rappelle le directeur de l’Eden. Durant ce forum animé par l’équipe de l’ANPU, nous allons mettre en débat nos enjeux avec, pour fil conducteur, les deux questions qui structurent notre projet aujourd’hui : comment faire ville ensemble ? et quelles alternatives à la crise ? La première sera abordée le matin par groupes de travail ; la seconde, l’après-midi. Ces ateliers se dérouleront au Cinq, le bâtiment qui jouxte l’Eden boulevard Jacques Bertrand, futur centre névralgique de nos actions créatives et citoyennes. Ensuite, nous rassemblerons les idées afin de formuler des enjeux communs. » Après ce remue-méninges XXL destiné à produire de l’intelligence collective, la sélection définitive des enjeux sera opérée par l’équipe de l’Eden. De même que la manière de les concrétiser. Mais ça, c’est une autre histoire…

 

L’Eden interroge le futur @Blog Eden

L’Eden interroge le futur @Blog Eden

En pratique

Alors, maintenant que vous savez à quoi va servir ce géant brainstorming, vous venez au forum ? Ne tardez pas à vous inscrire, l’événement est gratuit.

Le vendredi 26 à 19h00, le Centre culturel vous propose de (re)découvrir Charleroi sur le divan, Psyschanalyse urbaine du Pays Noir Cette conférence, d’un genre tout particulier, est la restitution des diverses interventions de l’ANPU et un bonne mise en contexte pour le forum du lendemain.

Vous aimeriez participer, mais vous n’êtes malheureusement pas dispo ce jour-là, pourquoi ne pas nous envoyer vos réflexions via info@eden-charleroi.be ?

Newsletter

Recevez toutes les dernières infos, nouvelles dates, …